Premier décembre, entre recueillement et prévention

sidaCréée en 1988 par l’Organisation mondiale de la Santé, le 1er décembre est depuis la Journée mondiale du sida. Occasion de se remémorer les amis disparus. Occasion également de rappeler que la lutte est loin d’être terminée et que la prévention est toujours de mise. Depuis 30 ans, 36 millions de personnes sont décédées des suites du sida. Au Québec, près de 20 000 personnes vivent avec le sida et on signale quotidiennement deux nouvelles infections. À travers le monde, plus de 30 millions de personnes vivent avec ce virus. Dans de nombreux pays, les personnes infectées sont toujours ostracisées.

Plusieurs activités sont prévues au Québec. La COCQ-SIDA nous invite à visionner les témoignages de Mantar et Hans sur le blogue Je suis séropo. Rappelons que slogan de la lutte est « c’est le sida qu’il faut exclure, pas les séropositifs. »

La Table des organismes montréalais de lutte contre le sida, dont RÉZO, organise une vigile au Parc de l’Espoir (coin Ste-Catherine et Panet) à 17h00.

Cabaret GL’AMOUR, organisé par ACCM, est une soirée de performances afin de célébrer la vie et commémorer l’expérience des personnes touchées par le VIH/SIDA. L’évènement aura lieu le 1er décembre à 19h30 au deuxième étage du Café Cléopâtre, 1230, boulevard St-Laurent. Toujours GL’AMOUR.

La Fondation Farha nous invite à les joindre pour 5 minutes de silence et 5 minutes de bruit sur les réseaux sociaux, le 1er décembre à midi.

Finalement, à l’émission Tout le monde en parle, le docteur Réjean Thomas parlera de la situation du sida aujourd’hui.