Débat : Quel avenir pour le Village ?

Hier dans La Presse, Luc Boulanger publiait un billet très critique sur le Village gai de Montréal. La pauvreté, l’architecture, la culture, tout y passe. Bazoom souhaite entamer un débat sur l’avenir culturel du Village. Déjà, nous publions un reportage en quatre volets entamé lundi dernier sur le FIMA.  Nous vous invitions à participer au débat en nous écrivant. Ci-dessous vous trouverez les liens vers les articles de Luc Boulanger et Simon DuPlessis ainsi que vers le site de la Société de développement commercial du Village. Puis vous trouverez quelques photos prises hier sur la rue Sainte-Catherine entre le métro Papineau et la rue Saint-Hubert. On y voit des commerces vides, des édifices à l’abandon, des terrains vagues, le trottoir et la vue bloqués par les rénovations sans fin de TVA.

A-t-on (encore) besoin d’un village gai ? Par Luc Boulanger de La Presse.

La réplique de Denis-Daniel Boullé dans Fugues.

Site de la Société de développement commercial du Village.

Est-ce que le FIMA a FAIM ? Par Simon DuPlessis (publié dans nos pages en 4 volets).

Réactions de nos lecteurs

Bonjour,

Je trouve aussi que le grand nombre d’emplacements vacants, les fermetures de commerces qui ont eu lieu, sans parler de Priape qui se place sous la loi de la protection de la faillite me rendent un peu perplexe. N’y a-t-il pas dans le village une clientèle suffisante pour que les entreprises survivent ? Et Priape doit son action aux pertes de la vente des poppers… n’y a-t-il pas autre chose que les poppers pour assurer la survie d’une telle entreprise ?

Lisis Haïn

v-08v-14v-13v-12v-05v-04v-03v-02v-01v-15v-11