Yukio Mishima : anniversaire presqu’oublié

mishima-bonLe 25 novembre 1970, Yukio Mishima se suicidait par seppuku, hara-kiri étant le nom péjoratif au Japon de ce suicide par éventrement. Ce suicide avait fait scandale à l’époque, étant le premier du genre depuis la fin de la Seconde guerre mondiale. Le malaise est encore palpable au Japon, son anniversaire n’étant célébré que par quelques fans.

Mishima a publié près de quarante romans, des nouvelles, du théâtre.

Maîtrisant l’anglais, il vivait plutôt à l’occidentale. Il se revendiquait en même temps de la tradition impériale japonaise. Son homosexualité, il l’a vivait aussi de façon ambigüe, très présente dans ses romans mais mal assumée dans sa vie privée. En nomination trois fois pour le prix Nobel de la littérature,  il demeure un des écrivains modernes les plus fascinants.

[Vous pouvez entendre Mishima sur YouTube – en anglais.]