TUBULARIUM : Quand les handicapés mentaux s’adonnent à la peinture

L’artiste Jean Paradis, commissaire de l’exposition, dirige une classe parascolaire de 50 personnes, entre 7 et 50 ans, atteintes de trisomie, d’autisme ou d’handicaps mentaux. L’idée lui est venue de les initier à la peinture — étant peintre lui-même. Avec beaucoup d’efforts et de temps, il est arrivé à créer l’exposition TUBULARIUM, qui vient de se terminer à l’espace « La Chaufferie », lieu d’exposition de la coopérative d’habitation d’artistes Lezarts à Montréal. L’exposition sera de retour au complexe Sky en janvier.

C’est en 7 sessions de 22 semaines — 4 heures hebdomadaires — qu’il est arrivé à faire faire à ses élèves, de l’école St-Pierre-Apôtre à Montréal, plus de 1 100 petits tubules de  papier hygiénique, quelques toiles et une installation de tubes de différents formats. Cette installation est la pièce majeure de l’exposition. Il suffit de faire tourner les tuyaux suspendus à des ficelles pour créer l’effet d’un immense mécanisme kaléidoscopique.  Le coup d’œil de l’exposition entière est très vibrant.

Afin de monter tous les petits tubules et en faire des œuvres, Jean Paradis à fait appel à son frère, ébéniste. Ce dernier, pour ce faire, a créé les encadrements en bois et en tuyaux de cuivres. Le résultat est très esthétique et a pour avantage de générer des œuvres toujours nouvelles. Il suffit de faire tourner les tubules pour obtenir de nouveaux tableaux.

L’idée des tubes qui tournent lui est venue alors qu’il était dans une gare en Europe : « J’étais dans une gare, avec mes bagages, toiles, et tout. Puis j’ai entendu le cliquetis des panneaux d’affichage rotatifs. »  Ça été le déclic.

Chef d’orchestre

L’implication dans un tel projet est grande. Jean Paradis considère qu’il est un « chef d’orchestre ». Il doit guider ses étudiants : « Je leur dit quelles couleurs utiliser et où les placer sur la toile. C’est bien puisque ça leur donne une idée d’où sont le bas, le haut, la gauche, la droite. » Une méthode, aussi, puisqu’ils apprennent « à nettoyer et changer de pinceau, attendre que ça sèche avant d’appliquer une nouvelle couleur. Au début, ils mélangeaient toutes les couleurs et ne faisaient que du brun ! »

Un jour, alors qu’il voyait Jean Paradis faire du dripping — manière de lancer la peinture sur la toile, popularisée par le peintre américain Jackson Pollock —, un des élèves lui a demandé d’en faire tout autant. À force de travail, ils ont réussi à faire une œuvre ensemble, toute pétillante de couleurs. Cela a donné l’idée à Jean Paradis de recommencer l’expérience avec les 50 apprentis-artistes réunis. Ils ont également appliqué cette technique sur certains tuyaux de l’installation tubulaire.

Exposition à La Chaufferie

L’exposition a connu un bon succès. « Les gens de la coop [coopérative Lezarts] m’ont dit que c’était une belle exposition et que ça donnait vie à la Chaufferie, parfois vide ». Le bonheur que cela apporte à ces personnes déficientes est immense, Jean Paradis en témoigne : « Ils sont heureux de voir ce qu’ils ont fait. »

Pour le moment, l’exposition a réussi à couvrir un peu plus du quart de ses dépenses. Aucun profit ne sera dégagé de cette exposition. L’argent amassé ne servira qu’à payer l’investissement financier, notamment pour les cadres fabriqués par l’ébéniste, le bois, les toiles. Afin de garder les prix de ventes raisonnables, Jean Paradis à même réduit le prix des plus grosses pièces, pour gagner le manque dans d’autres plus petites et moins chères.

Il reste encore des œuvres disponibles, toutes entre 75 $ et 525 $. TUBULARIUM sera de retour, en janvier prochain au complexe Sky, sur la rue Sainte-Catherine à Montréal. Gageons que l’exposition n’en restera pas là ensuite !

TUBULARIUM

Exposition de Jean Paradis, avec 50 artistes entre 7 et 50 ans atteints de trisomie, d’autisme ou de déficience mentale.

La Chaufferie
Septembre 2014
2220, rue Parthenais, Montréal, QC

Complexe, le Sky
Janvier 2015

1474, rue Ste-Catherine Est, Montréal, QC

jean-paradis-2

[Photo : Michel T. Desroches – voir le vidéo.]