Simon DuPlessis vu par Yvon Goulet

Simon DuPlessis nous présente un voyage auto-divinatoire à la recherche de l’âme déchue, un portrait de la rêverie d’un buveur solidaire… 

Surtout reconnu pour ses performances de poésie ou encore ses accompagnements au piano lors de diverses performances d’artistes un peu partout à Montréal, Simon DuPlessis nous présente ici son dernier livre d’artiste,  «  Páginas de viaje ».

Ce codex, car il s’agit bien d’extraits d’un livre d’artiste, a été tiré en un seul exemplaire, dont on expose ici les meilleurs ex-folios. Toutes les œuvres consistent en des autoportraits, peu importe les thématiques surréalisantes, la sémantique quelquefois déconcertante, le lyrisme visuel qui en résulte définit les préoccupations dont le principal sujet demeure le créateur lui-même. 

Quoique que l’artiste soit totalement autodidacte et, malgré son très jeune âge, il a réussi en très peu d’années à non seulement assimiler tous les concepts et diktats relatifs aux différents styles plastiques, mais il les a parfaitement digéré pour finalement en tirer une manière puissamment personnalisée tout en lui conférant une parfaite contemporanéité.  A partir d’un style graphique gauche et naïf, les tableaux présentés ici sont en fait en des compositions visuelles particulièrement bien orchestrées.  L’incorporation de l’impression fantôme d’une image dessinée sur la page en face, ajoute un rythme dans sa composition qui l’englobe totalement en la rendant architectonique.  Les textes qui accompagnent ces œuvres  deviennent non seulement des rebus visuels mais s’incorporent parfaitement à l’ensemble qui devient une poésie visuelle ou une image poème, c’est selon la définition que le regardeur lui donnera.

Simon Duplessis possède ce rare bonheur de pouvoir exceller pareillement dans plusieurs disciplines artistiques.

Il a le talent de pouvoir syncrétiser autant de concepts de rythme, de couleur et d’harmonie pour s’en servir comme d’un pianocktail divinatoire qui lui permet de jouer sur tous les tableaux, en créant une diversité d’œuvres amalgamant tous les genres artistiques. 

Souhaitons que quelqu’un découvre ce talent exceptionnel afin de lui permettre de s’épanouir et pourquoi pas une émancipation artistique globale, rien de moins.   Il ne lui resterait qu’à réunir toutes ces formes d’expressions  pour nous composer un ballet symphonique visuel, pourquoi pas une suite à « Páginas » ?  Lançons-lui donc le défi !

Páginas de viaje
Simon DuPlessis
Lounge L’Un L’Autre
Jusqu’au 25 avril 2017
Paginas-Simon-Duplessis