Sara au Fringe de Montréal

Magalie Rouillard-Bazinet (aucun lien de parenté connu avec moi) et Jessie Nadeau se sont rendues à Los Angeles il y a 3 ans dans le but d’étudier la technique de théâtre Meisner. De cette aventure naît une collaboration artistique, créant 2 courts-métrages. Sara est leur troisième projet commun.

« J’ai dirigé une pièce au Fringe de Toronto l’année dernière (…) », relate Magalie Rouillard-Bazinet. « Cette année, j’ai décidé d’écrire ma propre pièce, Sara, afin de montrer mon potentiel d’actrice, car trop souvent, les acteurs auditionnent, auditionnent et auditionnent, mais rien n’arrive pour autant. Ma pièce est inspirée de ma propre vie d’artiste et de celle de ma meilleure amie qui provient d’une famille dysfonctionnelle et qui a eu une enfance difficile. J’ai aussi voulu combiner la diversité de mes capacités en tant que performeuse. Il y aura donc du chant, de la danse, du pole dance et du slam poétique. »

Magalie Rouillard-Bazinet s’installe à Toronto en 2014 afin de poursuivre son rêve, devenir une actrice de cinéma accomplie. Son approche multidisciplinaire s’inscrit entre le slam poétique, le chant, la danse, la gymnastique et les cascades. Amoureuse de théâtre, Magalie a dirigé et produit plusieurs pièces de théâtre, dont Les Murs ont des yeux d’A.M. Matte présentée au Toronto Fringe en 2017, sur le thème de la violence conjugale.

Jessie Nadeau découvre sa passion pour le jeu lors de ses études en cinéma au Cégep de Sainte-Foy et en psychologie à l’Université de Sherbrooke, alors qu’elle joue dans des troupes de théâtre amateur. Elle décide alors de perfectionner son jeu et participe à plusieurs formations d’acteurs, dont le Actor’s Boot Camp (The Acting Corps), à Los Angeles. En plus de ses rôles d’actrice dans plusieurs courts-métrages indépendants, vidéo-clips et campagnes publicitaires, elle s’initie à tous les aspects de la création filmique. Après Candy GirlThe Course of Nature et Sapphic Smoothie, Jessie Nadeau se lance dans la mise en scène avec Sara.

Sara 

La tête renversée, Sara ne pense pas qu’à ses figures de strip-teaseuse, mais davantage aux rimes qui alimenteront son prochain poème.  Après un passage remarqué dans un micro-ouvert, elle tente de reprendre le contrôle de sa vie. Entre dilemmes et rebondissements, Sara nous invite à se questionner sur nos raisons de vivre et notre droit au bonheur.

Les rôles masculins seront tous tenus par Florent Deschênes. Diplômée en scénographie de l’École supérieure de Théâtre de l’UQÀM, Odrey Bégin en est à sa deuxième participation au Fringe de Montréal. Elle réalise la scénographie de Sara.

Sara
Fringe de Montréal
Les 8, 9, 12, 14, 15 et 16 juin au Petit Campus à Montréal

 

Sara - Theatre