Metropolis bleu a 20 ans

Sous le thème «Des livres et des idées» le Festival Metropolis bleu bat son plein jusqu’au 29 avril à l’Hôtel 10 et dans une douzaine d’autres lieux. Vous pourrez y rencontrer des auteurs québécois, canadiens et de l’étranger. Voici les thèmes de cette année.

Peur & Noirceur

Il y a 200 ans paraissait Frankenstein ou le Prométhée moderne, de Mary Shelley. Pour souligner cet anniversaire, la série «Peur & noirceur» a concocté un programme où les délicieux frissons des polars cohabitent avec les peurs de notre époque – de l’autre, de l’étranger, du présent – et leurs manifestations – violence, guerre ou pornographie. Philippe Jaenada (La Serpe, prix Femina 2017), Patrick Sénécal (Il y aura des morts), Lola Lafon (Mercy, Mary, Patty), Fulvio Caccia (Un été catalan), Jean-Jacques Pelletier (Deux balles, un sourire), Lluís Anton Baulenas (Combat de chiens), Pascal Bruckner (Un racisme imaginaire) ou Claudia Attimonelli et Vincenzo Susca (Pornoculture. Voyage au bout de la chair) pour ne citer que ces noms, vous entraîneront vers la part d’ombre de l’être humain.

Ciels du Nord

Six écrivains provenant d’Europe du Nord se joindront à la fête. Ragnar Jónasson (Islande), Ulrikka S. Gernes (Danemark), Viveca Sten (Suède), Torkil Damhaug (Norvège), Jonas Hassen Khemiri (Suède) et Morten Strøksnes (Norvège). De la pêche au requin à un désaxé pyromane, de la défonce d’adolescents aux inquiétudes de la mémoire, entre polars, poésie, récit d’aventures, thrillers et romans, autant d’univers et de regards contrastés. À la Place des Arts pendant tout le mois d’avril.

Matière grise

Le Festival Metropolis bleu s’interroge sur les multiples manières qu’a la littérature d’aborder la question du vieillissement. Daniel Mendelsohn (Une Odyssée – un père, un fils, une épopée), Yvon Rivard (Le dernier chalet), Chantal Thomas (Souvenirs de la marée basse) ou Emmanuelle Caron (Tous les âges me diront bienheureuse), et plusieurs autres seront de la partie.

La programmation Azul, en langue espagnole et portugaise, d’Amérique latine et d’Europe, continue de prendre de l’ampleur. Des hommages : à Hugh Hazelton, grand passeur montréalais. Des découvertes : de la Portugaise Cristina Carvalho, de jeunes écrivains de Bogotá ou de l’Espagnole Luna Miguel. Des échanges : avec le Canado-bolivien Alejandro Saravaria ou avec les collaborateurs de la revue L’Inconvénient sur les nouvelles voix de la littérature mexicaine.

La programmation LGBTQ met en valeur des écrivains comme Kamal Al-Solaylee, Guy Verville, Amber Dawn ou Catherine Hernandez et qui, au-delà des genres, de l’identité ou de la langue d’écriture, abordent des sujets universels.

La série Almemar vient rappeler la richesse et la variété des œuvres écrites par des auteurs juifs. Entre l’Israélo-américain Ruby Namdar et la Montréalaise Ariela Freedman, entre un film sur la spécificité de la culture juive (Why the Jews ?) et une table ronde sur la Jérusalem fantasmée par chacun, il n’y a que l’embarras du choix.

Metropolis bleu
Jusqu’au 29 avril 2018