Les Prix Radiomonde et les Trophées Laflèche

De la création de l’hebdomadaire Radiomonde en 1939 jusqu’à l’apparition de la télévision canadienne en 1952, cette période correspond sans nul doute à l’âge d’or de la radio québécoise. La grande majorité des foyers possède un récepteur. La radio est un véhicule culturel incontournable pour rejoindre une population qui, en bonne partie, ne peut accéder à la culture de façon régulière autrement.

Les prix de Radiomonde illustrent la vivacité d’une société qui commence à affirmer son originalité. De cette époque surnommée la Grande noirceur émerge aussi une grande lumière qui façonnera le Québec d’aujourd’hui. Les informations qui suivent sont tirées de Radiomonde entre 1939 et 1949.

Le couronnement de Miss Radio qui deviendra la Reine de la Radio en 1947.

Ce prix est accordé par vote populaire des lecteurs de Radiomonde en décembre de l’année précédente. Lors de la soirée annuelle qui a lieu en avril, la gagnante préside la cérémonie de remise des trophées.

1940 – Mimi d’Estée (1908, France – 2004, Montréal)

1941 – Marcelle Lefort (1916, Edmonton – 2016, Montréal)

1942 – Estelle Maufette (1904, Montréal – 1984, Montréal)

1943 – Yvette Brind’Amour (1918, Montréal – 1991, Montréal)

1944 – Sita Riddez (1916, France – 2002, Montréal)

1945 – Janine Sutto (1921, France – 2017, Montréal)

1946 – Nicole Germain (1917, Montréal – 1994, Montréal)

1947 – Lucille Dumont (1919, Montréal – 2016, Montréal)

1948 – Rollande Desormeaux (1926, Montréal – 1963, Laval)

1949 – Lise Roy (1923, Montréal – 1977, Longueuil)

1950 – Muriel Millard (1922, Montréal – 2014, Montréal)

La Médaille d’or et le Trophée Radiomonde

Ces prix sont accordés par vote populaire des lecteurs de Radiomonde. La Médaille d’or est attribuée à l’artiste le plus populaire de la radio et le Trophée Radiomonde à l’annonceur. Le résultat est annoncé en avril de l’année en cours.

1939 : Or – Gratien Gélinas (1909 – 1999)

1940 : Or – Albert Cloutier  — Trophée – Roger Baulu (1909 – 1997)

1941 : Or – Jacques Auger — Trophée – Alain Gravel

1942 : Or – Albert Duquesne (1890 – 1956) — Trophée – François Bertrand (1914-2013)

1943 : Or – Alfred Brunet  — Trophée – Miville Couture (1916 – 1968)

1944 : Or – Roland Chenail  — Trophée – Jacques Desbaillets

1945 : Or – Philippe Robert  — Trophée – Jean-Maurice Bailly

1946 : Or – Robert L’Herbier  — Trophée – Alain Gravel

1947 : Or – Fernand Robidoux  — Trophée – Bruno Cyr

1948 : Or – Robert L’Herbier  — Trophée – Gilles Pellerin (CKVL)

1949 : Or – Jacques Normand — Trophée – Mario Verdon

Plaque de bronze

Les Plaques de bronze, attribuées par un jury choisi par Radiomonde, du moins à partir de 1944, récompensent les acteurs, réalisateurs, musiciens, scripteurs qui se sont distingués au cours de l’année.

1943 : Paul L’Anglais (1907 – 1982)

1944 : Fred Barry (pour son  rôle dans Rue Principale) Hector Gratton (pour la musique originale de Je me souviens) Howard Higgins (pour les arrangements de Nazaire et Barnabé) Paul Leduc (pour la mise en ondes et la direction de Regain de Marcel Pagnol à Radio-Canada) Louis Pelland (pour les textes originaux de Café-Concert) M. et Mme Roland Séguin [Colette Despaties] (pour les arrangements et l’interprétation de Colette et Roland)

1945 : Félix Leclerc (pour la création de l’Encan des rêves à Radio-Canada) Germaine Lemire (pour son remarquable souci de correction dans ses rôles) Narcisse Thivierge (pour 21 ans de direction du poste CHRC à Québec) Maurice Valiquette (comme réalisateur à Radio-Canada) Jean Deslauriers (chef d’orchestre, pour la belle homogénéité de Sérénades pour cordes à Radio-Canada) Jean Laforest (auteur du texte et montage sonore de Cendrillon au Radio-Théâtre Lux-Français de CKAC-CHRC)  Service de l’information du poste CKAC (pour son sens de la nouvelle).

1946 : Roland Bédard (réalisateur, diseur, comédien. Pour sa versatilité) Marcel Ouimet (pour ses reportages des champs de bataille) André Audet (pour ses recherches en mise en ondes) André Serval (réalisateur, diseur, comédien. Pour sa versatilité) Les Peintres de la Chanson (pour leur bonne humeur communicative).

1947 : Raymond Denhez (pour ses harmonisations et orchestrations à Mosaïques musicales) Louis Bédard (pour ses harmonisations de folklore pour musique vocale et instrumentale) Jacques Thivierge (directeur du poste CHEF à Granby pour son application au développement de talents locaux) Roland Lelièvre (pour ses reportages vivants et originaux à CBV-Québec)

1948 : Lucie Poitras (pour son rôle de Dolly du programme Métropole à Radio-Canada) Mariette Mineau (pour l’originalité de ses réclames du programme Juliette Béliveau à CKAC) Germain Gosselin (pour ses harmonisations de folklore des programmes La Petite revue et Ici, on chante à CBV-Québec) Majella Alain (pour son esprit d’initiative à la direction des programmes de CHRC Québec) Armand Gravel (pour la tenue des émissions La Revue de l’actualité à Radio-Canada) Camillien Houde (pour son civisme radiophonique au programme Ici Montréal à CKAC)

1949 : Gisèle Schmidt (pour ses rôles dans Le Ciel par-dessus les Toits de Radio-Canada et Les Misérables à CKVL) Noël Moisan (pour le succès de ses compositions humoristiques) Guy Mauffette (pour sa réalisation du Ciel par-dessus les Toits) Guy Dufresne (pour la qualité de ses textes du Ciel par-dessus les Toits) Café-concert Kraft à CKAC (au travail d’équipe) Vive la Gaité de CKCV (pour la bonne humeur) Jean Lajeunesse (pour son interprétation de Dominique dans le Diable s’en mêle de CKAC).

Trophée Laflèche

Créées le 15 avril 1944 lors du premier Dîner-Danse-Gala de la Radio, organisé par Radiomonde, les Trophées récompensent artisans, artistes ou émissions pour leur apport à la radio canadienne (française). Les Trophées Laflèche seront attribuées à partir de 1945. Le ministre fédéral des Services nationaux, responsable de la TSF, Léo Richer Laflèche avait spontanément créé ce prix lors du Gala. Radiomonde supervise le tout et choisit le jury. Pour qu’un prix soit attribué dans une catégorie, la personne doit obtenir un minimum de 25% des votes du jury. Le Dîner-Danse-Gala de la Radio deviendra par la suite le Bal de la Radio.

1945 : Jacques Auger (artiste dramatique) Juliette Béliveau (comique) Alys Robi (chanteuse genre populaire) Pierrette Alarie (chanteuse classique) Félix Leclerc (scripteur) Jean Deslauriers (chef d’orchestre).

1946 : Pierre Dagenais (artiste dramatique – homme) Janine Sutto (artiste dramatique – femme) Juliette Huot (comédienne) Pierrette Alarie (chanteuse classique) François Bertrand (annonceur) Roger Baulu (maître de cérémonie) Lucien Parizeau (commentateur) Berthe Lavoie (réalisateur) Radio-Théâtre de Radio-Canada (programme – soutien) Qui suis-je ? (programme – commercial) Yves Thériault (scripteur) Jean Deslauriers (chef d’orchestre).

1947 : Simone Flibotte (chanteuse classique) Jean-Pierre Masson (artiste dramatique) Jean Deslauriers (chef d’orchestre) Roger Baulu (maître de cérémonie) Rolande Desormeaux  (chanteuse populaire) Les Soirées de chez nous (programme de soutien – Radio-Canada, réalisatrice Berthe Lavoie-Fortin) Radio Concerts canadiens (programme commercial).

1948 : Huguette Oligny (artiste dramatique) Yolande Lagrenade (chanteur-se classique) Jean-Paul Nolet (annonceur) Roger Baulu (maître de cérémonie) Bruno Paradis (réalisateur) Francine Louvain (programme commercial) Lucien Martin (chef d’orchestre) Adrien Goddu (autres – bruiteur).

1949 : Jean-Louis Paris (artiste dramatique) Marguerite Paquet, de Québec (chanteuse classique) René Lecavalier (annonceur) Jean-Maurice Bailly, Radio-Canada et Roger Baulu, CKVL (maître de cérémonie, ex-aequo) Nos futures étoiles, Radio-Canada (programme de soutien) Le Théâtre Ford (programme commercial).

Trophée Marly-Polydor

Attribué la première fois en 1948, le trophée récompense les 2 chansonniers gagnants d’un concours organisé conjointement par Radiomonde et Marly-Polydor. Les 2 chansonnettes gagnantes seront ensuite enregistrées en France sur un disque Polydor recto-verso.

1948 : Grand prix, Lionel Daunais pour La Chanson du Maître-Cordonnier. – Mlle Gélinas-Murray, de Shawinigan Falls, pour Le Magicien.

1949 : Grand prix : Rolland D’Amour pour Nuage dans le bleu. Second prix : Lionel Daunais pour Le petit chien de laine. Les deux chansons seront enregistrées par Henri Salvador qui vient de recevoir le Grand prix du disque en France. Mentions à Andrée Gingras (J’en aimais toujours deux) Jeannine Deschênes, de Shawinigan Falls (Dans mon village) et Julien Martineau, pour l’originalité des poèmes des pièces soumises.

Plaque Radiomonde

À partir de 1949, les Plaques Radiomonde récompensent l’artiste et l’annonceur les plus populaires de la Ville de Québec.

1949 : Louis Fortin (artiste) Saint-Georges Côté (annonceur).