Les Prix de Radiomonde : Les années 1950

Nous vous présentons ici la deuxième partie des prix accordés par Radiomonde, soit les années 1950. Vous pouvez consulter la première partie couvrant les débuts, de 1939 à 1949, en cliquant ici. Radiomonde deviendra Radiomonde et Télémonde le 6 septembre 1952, de nouveau Radiomonde le 11 juin 1960 et Télé-Radiomonde à partir du 26 mai 1962.

Le couronnement de la Reine de la Radio du Cinéma et de la Télévision.

La Reine de la Radio devient en 1953, la Reine (ou Miss) Radio-Cinéma-Télévision. Ce prix est accordé par vote populaire des lecteurs de Radiomonde en décembre de l’année précédente. Lors de la soirée annuelle qui a lieu en avril ou mai, la gagnante préside la cérémonie de remise des trophées, qu’on renomme Gala des Splendeurs à partir de 1953.

1950 – Muriel Millard (attribué en décembre 1949)

1951 – Marjolaine Hébert (1926-2014)

1952 – Huguette Oligny (1922-2013)

1953 – Gisèle Schmidt (1921-2005)

1954 – Denyse St-Pierre (c. 1923-2017)

1955 – Denise Pelletier (1923-1976)

1956 – Thérèse Cadorette (1925-2007)

1957 – Monique Miller (1933-)

1958 – Béatrice Picard (1929-)

1959 – Michelle Tisseyre (1918-2014)

 

La Médaille d’or et le Trophée Radiomonde

Ces prix sont accordés par vote populaire des lecteurs de Radiomonde. La Médaille d’or est attribuée à l’artiste le plus populaire de la radio et le Trophée Radiomonde à l’annonceur. Le résultat est annoncé en avril de l’année en cours.

1950 : Or – Roger Garceau  — Trophée – Alain Gravel

1951 : Or – Robert Gadouas — Trophée – Jean-Paul Nolet

1952 : Or – Jean Coutu — Trophée – René Lecavalier

1953 : Or – Paul Dupuis  — Trophée – Claude Séguin

1954 : Or – Jean Coutu  — Trophée – Jean-Maurice Bailly

1955 : Or – Émile Genest  — Trophée – Henri Bergeron

1956 : Or – Pierre Valcourt  — Trophée – Roger Baulu

1957 : Or – Guy Provost  — Trophée – Henri Bergeron

1958 : Or – Gilles Pelletier  — Trophée – Jean-Maurice Bailly

1959 : Or – Paul Dupuis — Trophée – Richard Garneau

 

Plaques de bronze

Les Plaques de bronze, attribuées par un jury choisi par Radiomonde, du moins à partir de 1944, récompensent les acteurs, réalisateurs, musiciens, scripteurs qui se sont distingués au cours de l’année. Les plaques ne sont pas remises à tous les ans.

1950 – Pierre Dagenais (pour le texte et la réalisation du Faubourg à M’lasse à CKAC) Michel Perreault (pour la trame sonore des émissions du Théâtre de Radio-Canada) La Brasserie Molson (pour la qualité artistique de ses programmes commerciaux) Nicole Germain (pour sa distinguée représentation du monde des artistes dans la vie métropolitaine).

1958 – Fred Ratté (pour ses 50 ans de théâtre) Lucille Desparois (préparation et présentation de Tante Lucille) René Lapointe (pour son apport à la connaissance des artistes canadiens).

 

Trophées Laflèche

Les Trophées récompensent artisans, artistes ou émissions pour leur apport à la radio canadienne (française). Les réalisateurs reconnus par les postes de radio et les agences de production votent par écrit.

1950 – Robert Gadouas (artiste dramatique) Huguette Oligny (artiste dramatique) Jean-Paul Jeannotte (chanteur classique) Jean-Paul Nolet (annonceur, Radio-Canada) Roger Baulu (maître de cérémonie) Nos futures étoiles de Radio-Canada (programme de soutien) Jean Deslauriers (chef d’orchestre) Roger Langlois (autre, bruiteur). Pour que le prix soit attribué, il fallait recevoir 10 votes sur 35.

1951 – Constance Lambert (chanteuse classique) Roger Baulu (maître de cérémonie) Henri Poulin (commentateur) Théâtre lyrique Molson (programme commercial) Robert Choquette (scripteur). Il faut 30% des votes pour mériter un trophée.

1952 – Roger Baulu (maître de cérémonie) Robert Choquette (scripteur).

1953 – Estelle Caron (chanteur/chanteuse populaire) Roger Baulu (maître de cérémonie) René Lecavalier (commentateur sportif) Théâtre lyrique Molson (programme commercial) Jean Deslauriers (chef d’orchestre)

1954 – Jean Coutu (artiste dramatique) Antoinette Giroux (comédienne) Estelle Caron (chanteur-se populaire ou diseur-se) Richard Verreault (chanteur-se classique) Jean-Paul Nolet (annonceur, de Radio-Canada) Roger Baulu (maître de cérémonie) René Lecavalier (commentateur) Dr Claudine (programme de soutien, CKVL) Ernest Palascio-Morin (scripteur, CKAC) Guiseppe Agostini (chef d’orchestre).

1955 – Marthe Thierry (artiste dramatique – femme) Gilles Pellerin (comédien-ne) Lise Roy (chanteur-se populaire) Abramo Carfagnini (chanteur-se classique) François Bertrand (annonceur) Denis Drouin (maître de cérémonie) Nicole Germain (commentateur) Guiseppe Agostini (chef d’orchestre).

1956 – Roland Chenail (artiste dramatique) Charlotte Boisjoli (artiste dramatique) Juliette Béliveau (comique) Estelle Caron (chanteur-se populaire) Jacques Desbaillets (annonceur) René Lecavalier (commentateur-trice) Guy Beaulne (réalisateur) Je vous ai tant aimé (programme commercial) Jean Deslauriers (chef d’orchestre).

1957 – Guy Provost (artiste dramatique) Sita Riddez (artiste dramatique) Estelle Caron (chanteuse populaire) Jean-Paul Jeannotte (chanteur classique) Pierre Paquette (annonceur) Roger Baulu (maître de cérémonie) Jean-Louis Gagnon (commentateur de nouvelles) René Lecavalier (commentateur sportif) Jean Dumas (réalisateur) Sur toutes les scènes du monde (programme de soutien) L’ami Pierre (programme commercial) Pierre Perrault (scripteur, Le chant des hommes) Sylvio Lacharité (chef d’orchestre) Bernard Brisset des Nos (bruiteur). Trophées spéciaux : Carl Dubuc (bonimenteur, Les champions) Jacques Languirand (Dictionnaire des insolites).

1958 – Gilles Pelletier (artiste dramatique) Yoland Guérard (chanteur populaire) Pierre Boutet (chanteur classique) Roger Baulu (maître de cérémonie) René Lecavalier (commentateur sportif) L’Ami Pierre (programme commercial)

1959 – Guy Provost (artiste dramatique) Gaétan Barrette (annonceur) Roger Baulu (maître de cérémonie) René Lecavalier (commentateur) Ferdinand Blondi (reportages religieux) Jean Desprez (scripteur) L’Ami Pierre (programme commercial).

 

Plaque Radiomonde

À partir de 1949, les Plaques Radiomonde récompensent l’artiste et l’annonceur les plus populaires de la Ville de Québec.

1950 : Artiste – Jean LeRoye  — Annonceur – Jean Bender

1951 : Artiste – Madeleine Lachance  — Annonceur – Christo-Christy

1952 : Artiste – Roger Lebel  — Annonceur – Roger Lebel

1953 : Artiste – St-Georges Côté  — Annonceur – St-Georges Côté 

1954 : Artiste – Annette Leclerc  — Annonceur – Yvon Goulet

1955 : Artiste – Louise Leclerc  — Annonceur – Richard Garneau

1956 : Artiste – Pierrette Roy  — Annonceur – St-Georges Côté

1957 : Artiste – Pierrette Beaudoin  — Annonceur – Jacques Gagnon

1958 : Artiste – Guy Samson  — Annonceur – Jacques Gagnon

1959 : Artiste – Nicole Danis  — Annonceur – Jean Boileau

 

Trophées Castor du cinéma

1950 – Séraphin (meilleur film) Hector Charland (meilleur acteur) Suzanne Avon (meilleure actrice) Henri Poitras (pour ses rôles épisodiques dans Un Homme et son péché, Docteur Louise et Séraphin) Juliette Béliveau (pour son énergique rôle épisodique dans Le Gros Bill) Robert Choquette (pour ses dialogues dans Le Curé du village) Drummond Drury (pour la photographie dans Séraphin). Le prix était attribué avec un minimum de 6 votes de la part des 21 critiques.de cinéma et quotidiens et hebdomadaires de la province.

Il n’y a pas eu de remise en 1951 et 1952.

1953 – Tit-Coq (film) Gratien Gélinas (acteur, Tit-Coq) Monique Miller (actrice) Fred Barry (rôle secondaire, Tit-Coq) Gratien Gélinas (direction, Tit-Coq) Gratien Gélinas (dialogue, Tit-Coq).

 

Trophées Frigon de la télévision

Le prix est nommé en la mémoire d’Augustin Frigon (1888-1952) qui fut directeur de Radio-Canada de 1936 à 1951. Radio-Canada était la seule station francophone à l’époque.

1953 – Ninotchka (programme dramatique) Café des artistes (série de programmes) Pépinot et Capucine (programme d’enfants) Henri Norbert (acteur, La nuit du 16 janvier) Denise Pelletier (actrice, Un caprice de Musset) Pierre Petel (réalisateur, Café des artistes) Gérald Renaud (pour la réalisation des émissions de hockey) Joseph Beauregard et Roland Giguère (pour les reportages sur l’arrivée du cardinal à Montréal) Roland Chenail (second rôle dans Ninotchka) Louis Pelland (scénario, La revue de l’année). Trophées spéciaux : Roger Morin (technique) André Cailloux (composition du Grenier aux images) Jacques Soulières (éclairage, Chant du Cygne) Robert Prévost (décors, Caprice de Musset). Toutes les émissions réalisées avant le 1er janvier 1953 étaient admissibles. Il y avait 225 artisans de la télévision à cette date.

1954 – Noël sous la neige (production – téléthéâtre) Roger Garceau (acteur, le Rayon des jouets – téléthéâtre) Françoise Faucher (actrice, Jeanne et les Juges – téléthéâtre) Pierre Mercure (réalisateur, Faust de Gounod) Henri Norbert (acteur de soutien, Jeanne et les Juges – téléthéâtre) Ginette Letondal (actrice de soutien, Un soir à Samarcade – téléthéâtre) Claude Jutras (scénario, L’École de la peur) Réginal Harrisson (éclairage, Faust) Jacques Pali (décor, Rose Latulippe – ballet). Trophées spéciaux : Jean-Paul Fugère (documentaire, Pays et Merveilles) Lucille Janisse et Alf. Werngren (costumes et maquillage, Les Piliers de la société – téléthéâtre) Le Grenier au Images (série pour enfants) La Famille Plouffe (série).

1955 – L’Homme au parapluie (production) C’est la loi (série- soutien) La Famille Plouffe (série – commercial) Le Grenier au Images (série pour enfants) Jean-Louis Roux (acteur, La Famille Plouffe) Denise St-Pierre (actrice, La Ménagerie de verre) Maurice Leroux (réalisateur, Le Survenant) Jean Duceppe (acteur, rôle secondaire) Andrée Basilière (actrice, rôle secondaire – La Ménagerie de verre) Félix Leclerc (scénario, Les Malheurs d’un scellier) Michel Duhamel (éclairagiste, Le Médium – programme) Fernand Paquette (décor, Le Survenant) Claudette Picard (costumes, L’Heure du concert)  Alf. Werngren (maquillage, Le Roi David). Trophées spéciaux : Pays et Merveilles (réalisé par Jean-Paul Sénécal) Ludmilla Chiriaeff (Ballets) Amboise Lafortune (Les Récits du père Ambroise).

1956 – Guy Provost (acteur) Denise Pelletier (actrice) Jean-Paul Fugère (réalisateur, La Famille Plouffe) Marjolaine Hébert (rôle secondaire, Le Survenant) Pierre Dagenais (rôle secondaire, Monserrat – téléthéâtre) Noël Lecluyse (son, L’Heure du concert) Alban Flamand (animateur, C’est la vie) Jacques Pell (décor, Il est minuit Dr Sweitzer) Roger Morin (directeur technique, Rébecca – téléthéâtre) Germaine Guèvremont (auteur, Le Survenant) Michel Duhamel (éclairage pour le téléthéâtre) Pierre Normandin (trame sonore, Pépinot et Capucine) Doris Lussier (découverte de l’année, La Famille Plouffe) Gilles-André Vaillancourt (costumes, Falstaff et L’Heure du concert) Ronald Luttrell (caméraman, L’Heure du concert) Florent Forget (réalisateur, Le Voyage de monsieur Perrichon) Alf Werngren (maquillage, Point d’interrogation)  La Bohème (production) Le Survenant (série – commercial) L’Heure du concert (série – soutien) Reflets (série –variété) Pépinot et Capucine (série –enfants). Mentions spéciales : Fernand Séguin (La Science en pantouffles) Je me souviens (contribution à l’histoire canadienne) R. P. Émile Legault (Eaux vives).

1957 – L’enfant et les sortilèges (production) Le téléthéâtre du jeudi (série de soutien) Le Survenant (série commerciale) Pinnochio et Beau temps, mauvais temps (série pour enfants) Music Hall (série, variétés) Roland Chenail (acteur, L’ennemi du peuple – théâtre populaire) Marjolaine Hébert (actrice, Pour 5 sous d’amour –téléthéâtre) Louis Georges Carrier (réalisateur – programme, Pour 5 sous d’amour –téléthéâtre) Paul Blouin (réalisateur – série) Georges Bouvier (rôle secondaire, Le Survenant) Monique Joly (rôle secondaire, Cap-aux-Sorciers) Gérard Pelletier (animateur, Les idées en marche) Marcel Dubé et Louis Georges Carrier (scénario original, Pour 5 sous d’amour) Eloi de Grandmond (scénario – adaptation, Sur la terre comme au ciel) Roger Lemelin (scénario original pour une série, Les Plouffe) Yves Dallaire (éclairage, Music Hall) Jean-Guy Plouffe (direction technique, Cap-aux-Sorciers) Albert Chevalier (effets visuels, L’enfant et les sortilèges) Jacques Pell (décor, Le vent sur la falaise) N. Fiorentu (maquillage, Le Survenant) J. R. Chardola (caméraman, téléthéâtre) Dominique Michel (découverte de l’année) L’alcoolisme (film, ONF). Trophées spéciaux : Programme (illisible) René Lévesque (Point de mire), Gilles Pelletier (capitaine Aubert dans Cap-aux-Sorciers)

1958 – Florence (production) Le Téléthéâtre (programme de soutien) Les Belles Histoires (programme commercial) La Boîte à surprise (programme pour enfants) Concert pour la jeunesse (programme pour adolescents) À La Romance (programme de variétés) Le Roman de la science (programme filmé, Niagara Films) Gilles Pelletier (acteur, Un simple soldat) Lucie de Vienne Blanc (actrice, La Pension Velder) Jean-Paul Fugère (réalisateur, Un simple soldat) Fernand Quirion (réalisateur – série – Les Belles Histoires) Paul Guèvremont (second rôle, Florence) Suzanne Langlois (soutien, Au Chenal du Moine) Michelle Tisseyre (animateur, Music Hall) Marcel Dubé (scénario original, Florence) Raymond Laplante (scénario, adaptation, Les cyclones) Germaine Guèvremont (scénario original pour une série, Au chenal du Moine) Jean-Louis Huard (directeur technique, Opération Mystère) Michel Duhamel (éclairage, L’orme de mes yeux) Gérard Ouellette (prise de son, Concert pour la jeunesse) Fernand Paquette (décors, L’orme de mes yeux)  Claudette Picard (costumes, Il ne faut jurer de rien) Gil Vuillaume (maquillage, Une lettre perdue) Normand Mathon (caméraman, La Soirée du hockey) Michelle Rossignol (découverte de l’année) Claire Gagnier (chanteur-se classique) Lucille Dumont (chanteur-se populaire). Trophées spéciaux : Wilfrid Lemoine (pour ses interviews à Carrefour) Claudine Vallerand (Maman Fonfon) Denise Filiatrault (pour la Grand jaune dans les Belles Histoires).

1959 – La Volupté de l’honneur (production) Le Téléthéâtre (série – soutien) Les Belles Histoires (série – commercial) La Boîte à surprise (programme pour enfants) Le Club des autographes (programme pour adolescents) Le P’tit café (programme de variétés)  Gilles Pelletier (acteur, La Volupté de l’honneur) Dyne Mousseau (actrice, Le Feu sur la terre) Guy Beaulne (réalisateur, Aaron) Fernand Quirion (réalisateur – série – Les Belles Histoires) Yvon Dufour (rôle secondaire, Médée) Denyse Filiatrault (rôle secondaire, Les Belles Histoires) Pierre Paquette (animateur, Le Club des autographes) Yves Thériault (scénario original, Aaron) Claude Lacombe (scénario – adaptation, Le Feu sur la terre) Claude-Henri Grignon (scénario série, Les Belles Histoires) André Daignault (directeur technique, reportage sur Ste-Anne de Beaupré)  Pierre Girard (éclairage, Les Belles Histoires) Philippe Robillard (son, L’Heure du concert et Téléthéâtre) Léo Jacques (décor, Les Malheurs de Chen) Richard Lorrain (costumes, Chopin) Gil Vuillaume (maquillage, Jeanne d’Arc au bûcher) Bernard Deguire (caméraman, Chopin) Clémence Desrochers (découverte de l’année) Richard Verreau (chanteur classique) Michel Louvain (chanteur populaire) Panoramique (série sur film, ONF). Trophées spéciaux : Paul Hébert (Tu lis trop Anatole) Père Émile Legault (Un père avait deux fils).

 

Médailles du Lieutenant-Gouverneur (radio et télévision)

1958 – Marcel Dubé (Médaille d’or) Gilles Pelletier (Médaille d’argent) René Lévesque (Médaille de bronze)

1959 – Robert Choquette (Médaille d’or) Yves Létourneau (Médaille d’argent) Robert Prévost (Médaille de bronze)