Le soleil juste à temps pour le FIMA

FIMA2013_AfficheEn ce printemps maussade, il est facile d’imaginer le stress des organisateurs d’un événement en plein air. Heureusement la météo semble vouloir être plus clémente pour les cinq jours de ce qui est devenu un incontournable, le Festival international Montréal en arts.

Le cœur de ce festival  demeure la GaleRue d’art. Une centaine d’exposants vous reçoivent sous les tentes de la rue Sainte-Catherine entre Berri et Alexandre-de-Sève. Au parc de l’espoir, on pourra assister à des projections des réalisateurs Pierre Blackburn et Christina Clausen.

À la Place Émilie-Gamelin, on pourra assister, sous la musique de DJ, à la création de totems  par des artistes de la rue : Gaia – étoile montante de la  Baltimore Street Art, les collectifs Montréalais En Masse et Cease, les Torontois Trio Magnus et le groupe multiethnique Bruxas Crew. Au parc de l’Espoir, l’Espace Décover présentera une œuvre collective qui sera réalisée en direct par Étienne Chartrand et Zoltan Veevaete. Tous deux montréalais, ils seront amenés à réaliser une fresque de 28 pieds de long.

Les enfants ne sont pas en reste avec Ma première galerie d’art et l’atelier de création de totems miniatures en papier.

Vous pouvez voir la programmation complète sur le site du Festival international Montréal en arts.