Le quinzième Festival de la poésie de Montréal

maison poesieDu 2 au 8 juin, le quinzième Festival de la poésie fera vibrer Montréal. Présentée par la Maison de la poésie et ses partenaires, la manifestation proposera plus de 40 rendez-vous, dont plusieurs célébreront la poésie d’Amérique latine, de Colombie en particulier, le pays à l’honneur cette année. Une centaine de poètes et de créateurs partageront leur passion aux côtés des poètes colombiens Olga Elena Mattei, Andrea Cote et Juan Manuel Roca, en visite à Montréal expressément pour le Festival. 

« Nous sommes particulièrement fiers du programme de cette édition anniversaire qui reflète l’extraordinaire vitalité du milieu poétique », souligne Isabelle Courteau, directrice générale et artistique de la Maison de la poésie.

Nouveaux partenariats

Pour ses 15 ans, le Festival a établi de nouveaux partenariats qui permettront à la poésie de rayonner encore davantage. En collaboration avec le centre Vidéographe, les internautes peuvent visionner dès maintenant huit vidéopoèmes, créés par huit poètes et autant de vidéastes. 

L’Avenue du Mont-Royal tiendra la première édition de Pavé Poésie, du 5 au 8 juin.  Les deux événements s’unissent pour la présentation des Apéros poétiques, dix lectures thématiques qui réuniront des poètes du Québec, du Canada français et de la Colombie sur la scène extérieure aménagée au coin de la rue St-Hubert et de l’avenue du Mont-Royal.

À la place Gérald-Godin (métro Mont-Royal), les bibliophiles pourront acquérir pour la première fois cette année des livres rares, anciens et de collection. Les 5, 6 et 7 juin, de 11 h 30 à 20 h, et le 8 juin, de 11 h 30 à 17 h. 

Le festival en quelques lignes 

La fête prendra son envol le 2 juin avec 15 lectures offertes dans 15 librairies auxquelles participeront notamment les poètes José Acquelin, Jonathan Lamy, Élise Turcotte, Nicole Brossard, Carl Bessette et Joël Des Rosiers ainsi que les invités colombiens Olga Elena Mattei, Andrea Cote et Juan Manuel Roca. La plupart des lectures ont lieu à 17 h. 

Soirée célébrant le 100e anniversaire de naissance du poète mexicain Octavio Paz avec les poètes Claude Beausoleil, Hugh Hazelton, Javier Vargas de Luna et Minerva Margarita Villarreal. Le 3 juin à 18 h 30 à l’Espacio México, 2055, rue Peel. 

Soirée-bénéfice en hommage à Claude Haeffely, sous la direction artistique de José Acquelin, avec le poète Patrick Coppens et les artistes Marthe Adam et Francine Alepin, accompagnés de Pierre St-Jacques au clavier. Le 4 juin à 19 h au Salon b, 4231b, boul. Saint-Laurent. Cette activité sera précédée à 18 h par un encan silencieux. Billet : 20 $. Réservation au 514.526.6251.

Blé Dingue, un spectacle en poésie et en musique soulignant les 40 ans des Éditions du Blé avec quatre des plus importants auteurs contemporains de la maison d’édition franco-manitobaine : Lise Gaboury-Diallo, Charles Leblanc, J.R. Léveillé et Marc Prescott. Le vendredi 6 juin à 18 h 30, O Patro Vys, 356, avenue du Mont-Royal Est.

La soirée du Festival, une chance unique de se laisser surprendre par d’étonnants contrastes poétiques. Avec une vingtaine de poètes, dont Carole David, Roger Des Roches, Natasha Kanapé Fontaine, Michel Pleau et Minerva Margarita Villarreal (Mexique) qui uniront leurs voix à celles de poètes colombiens et catalans. Le 6 juin à 20 h 30, O Patro Vys,  356, avenue du Mont-Royal Est.

Exposition Octavio Paz présentant l’œuvre graphique et imprimée du poète ainsi qu’une archive numérique sur son passionnant cheminement intellectuel. Jusqu’au 5 juin à l’Espacio México, 2055, rue Peel. 

5 à 7 pour l’amitié poétique avec Diana del Ángel et Aurelio Meza  Aldez, en résidence à l’UNEQ, et les poètes québécois Ian Ferrier et Joséphine Bacon. Le 3 juin à 17 h à la Maison des écrivains, 3492, avenue Laval. 

Nous te lirons encore demain : causerie sur l’œuvre de Geneviève Amyot animée par Maxime Nadeau avec Paul Bélanger, éditeur au Noroît, et Denise Brassard, professeure de littérature à l’UQAM. Le 3 juin à 19 h à la Librairie Monet, 2752, rue de Salaberry, Galeries Normandie. Contribution suggérée : 5 $. Réservation au 514.337.4083.

Colloque du Festival sur la traduction et la coédition entre le Québec et l’Amérique latine, dirigé par Hugh Hazelton avec la participation d’intervenants du Québec, du Canada, du Mexique et de l’Argentine. Le 4 juin, de 8 h 30 à 16 h 30 à la Maison des écrivains, 3492, avenue Laval. 

Mais la nuit avec le poète Simon Dumas et Mathieu Campagna à la composition sonore et musicale, et Le Vivant avec le poète Carl Lacharité et l’artiste en art audio Érick d’Orion. Des œuvres explorant un nouveau langage narratif dans lequel se fondent poésie, musique et recherche sonore. Le 5 juin à 20 h au 356, avenue du Mont-Royal Est.

Atelier d’écriture poétique pour les 10 à 16 ans animé par Aimée Verret. Le 7 juin à 10 h à la Librairie Monet, 2752, rue de Salaberry, Galeries Normandie. Contribution suggérée : 5 $.  Inscription au 514.337.4083

Table ronde animée par Tristan Malavoy avec le Poète de la Cité Martin Thibault et le Poète du Parlement Michel Pleau sur la place du poète dans l’espace social, alors qu’une institution lui confie une mission toute spéciale. Le 7 juin à 14 h à la Librairie Gallimard, 3700, boul. Saint-Laurent. 

Bistro ouvert spécial Festival, un grand micro ouvert, animé par Carl Bessette, où tout un chacun peut déclamer ses poèmes ou ceux d’un autre. Le 8 juin à 20 h au Bistro de Paris, 4536, rue Saint-Denis.

Les finalistes du Prix du Festival de la poésie de Montréal 2014

Les quatre titres finalistes, sélectionnés par un jury de trois membres appartenant aux milieux des librairies, des bibliothèques et de l’enseignement, sont : Des voix stridentes ou rompues de Martine Audet (Le Noroît), Mon dinosaure de François Turcot (La Peuplade), Nœud coulant de Michaël Trahan (Le Quartanier) et Vivier, Claude d’Étienne Lalonde (Les Herbes rouges).  

Le poète lauréat recevra son prix, assorti d’une bourse de 1 000 $, lors d’une cérémonie qui se tiendra le 4 juin à la Maison des écrivains. Cette récompense, commanditée par la Caisse de la Culture, bénéficie d’un partenariat avec l’Association des libraires du Québec (ALQ), qui assure une plus large promotion du prix.  

La compétition, qui récompense une œuvre poétique publiée au cours de la dernière année, a suscité une participation exceptionnelle avec quelque 90 titres soumis, ce qui représente la presque totalité des nouveautés des éditeurs du Québec et du Canada français. 

La Maison de la poésie de Montréal  

Fondée en 2000, la Maison de la poésie de Montréal  a pour mission de promouvoir la poésie québécoise, ici et à l’étranger, en organisant diverses activités à l’intention du grand public et des professionnels. La Maison de la poésie est un organisme dont le fonctionnement est soutenu par le Conseil des arts de Montréal et le Conseil des arts et des lettres du Québec.  

[Maison de la poésie de MontréalPavé PoésieVidéopoèmes.]