Le Musée Grévin de Montréal

musée-grevin

Enfant, on m’a emmenée au musée de cire près de l’Oratoire St-Joseph à Outremont. Je me souviens de ces personnages austères qui nous regardaient passer derrière leur vitrine.Un souvenir ébahi mais sans joie.

Quelle différence avec le musée Grévin! Dès l’entrée, j’ai plongé dans un monde irréel, dans la contemplation des quatre saisons et de l’effet sur l’écran de nos moindres déplacements. Nous rencontrons, ensuite, des personnages puissants : la reine, Obama, P.-E.Trudeau, René Lévesque Jean Drapeau, le Général de Gaulle. Nous avons presque envie de leur serrer la main! Tout le long de notre chemin, nous côtoyons des gens illustres : nous avons envie de chatouiller la plante des pieds de John Lennon et de sa compagne bien campés dans leur lit du Reine-Elisabeth. Nous nous inclinons devant des chefs religieux : Padre Pio, le Frère André, Gandhi. Un peu plus loin, Charles Aznavour nous sourit gentiment. Dans le monde sportif nos champions nous reçoivent. Robert Charlebois joue-t-il au hockey? Il nous y invite, c’est certain. Gilles Vigneault est là avec son regard profond. Roy Dupuis aussi. Qu’il est bel homme dans sa maturité! Plus loin, le bal grandiose où Céline Dion se produit et où les gens se font photographier à côté de leur vedette préférée.

Les scènes historiques sont aussi intéressantes. Nous arrivons en titubant sur le quai qui nous mène au bateau de Jacques Cartier. Nous rencontrons Champlain, de Maisonneuve, Monseigneur Laval, Jeanne Mance fondatrice de l’Hôtel-Dieu, Kateri Tekakwitha, Frontenac, l’air menaçant, prêt à répondre par la bouche de ses canons.

Les décors et les costumes sont remarquables. Et que dire du côté didactique de l’exposition? Nous pouvons nous initier à la marche à suivre dans l’élaboration de ces personnages. Etant sculpteur, j’ai beaucoup apprécié car la méthode est très semblable aux différentes étapes de la sculpture du bronze : modelage en glaise, moule de caoutchouc et chape de plâtre, cire. Seule l’épaisseur de la cire diffère.

Il y a aussi des jeux interactifs qui nous détendent et qui nous font apparaitre dans des costumes de héros de science-fiction.

J’ai passé au Musée Grévin un bel après-midi. Je vais y retourner et je vous invite à le faire. C’est vraiment intéressant et c’est vivant!