Kandinsky : Du spirituel dans l’art

Tout d’abord je tiens à préciser que je n’ai pas l’intention ici de faire une analyse des écrits de Kandinsky ou d’aucun artiste sur lesquels je vais écrire. Beaucoup de spécialistes et d’historiens de l’art l’ont fait avant moi et je n’ai pas la prétention de pouvoir y apporter quoi que se soit. Je vous propose plutôt d’aborder ces articles sur une base de ‘’notes de lecture’’ de livres sur des artistes qui  écrivent sur l’art. Après les avoir lu dans ma jeunesse au cours de mes études en art et en histoire de l’art, j’ai décidé de revisiter ces écrits qui ont transformé ma vision sur l’art et le monde en général.

Vassily-KandinskyPour ce premier article j’ai choisi Du spirituel dans l’art et dans la peinture en particulier, le premier livre de Kandinsky qui fut achevé en 1910 et publié en 1912 et qui précède le très célèbre ‘’Point, ligne, plan’’. Ce livre est divisé en deux parties, La première partie traite de la vision théologique de l’art et la deuxième traite de ses théories de l’espace pictural et de sa théorie sur la couleur.

Comme le décrit Phillipe Sers, « Chez Kandinsky tout est clarté (…) il s’insère très exactement dans la lignée de tous ceux qui jusqu’à Seurat ont voulu répondre à l’Angoisse par la Certitude. C’est un savant. C’est un philosophe (…) Point de faille dans son résonnement, point de laisser-aller dans sa mise (…) Ils croient à la nouvelle époque. Ils organisent [lui et ses élèves] son art avec méthode (…) Lecteur de Kant c’est-à-dire qu’il a assisté à l’écroulement de tout système fondé sur l’exactitude de notre vision du monde. »

Kandinsky cite d’ailleurs Nerval : Le Ciel est vide, Dieu est mort. Pas surprenant alors que Kandinsky tente d’élaborer un système rationalisant le spirituel dans l’art. Dans sa théorie, l’art doit tendre vers l’abstraction, sa façon d’aller vers un espace pictural, se rapprochant de l’intériorité de l’individu afin de toucher l’essentiel de l’humain, de faire vibrer l’Âme. Il parle d’ailleurs des impressionnistes, les précurseurs de l’avènement de la déconstruction de la peinture, des néo-impressionnistes, des pointillistes, de Picasso, du cubiste etc. Enfin tous les précurseurs qui vont amener à l’abstraction pure.

Pour Kandinsky, la musique (l’art de l’âme) et la peinture ainsi que toutes formes d’art doivent s’unir afin que l’ère de l’art monumental arrive.

Je ne vous livrerai pas toutes ses réflexion et théories sur l’art et sur son époque, je vous invite grandement à lire ce livre qui, même si écrit voilà plus de cent ans, reste d’actualité sur l’artiste, ses préoccupations et la place qu’il occupe dans ce monde.

La deuxième partie traitant de peinture fera l’objet de mon prochain article.

Bonne lecture.

Du spirituel dans l’art et dans la peinture en particulier
Vassily Kandinsky
Titre original : Ueber das Geistige in der Kunst, insbe-sondere in der Malerei, 1912
Éditeur : Denoël, 1969
Traduction : Pierre Volboudt

Vassily Kandinsky (en russe : Василий Васильевич Кандинский, Vassili Vassilievitch Kandinski), né à Moscou le 16 décembre 1866 et mort à Neuilly-sur-Seine le 13 décembre 1944, est un peintre russe et un théoricien de l’art. 

[Photos : Source  Wikipédia.]

To_the_Unknown_Voice

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Wassily Kandinsky (1866–1944)
Titre : To the Unknown Voice
1916
Aquarelle et encre sur papier.
23.7 × 15.8 cm (9.3 × 6.2 pouces)
Musée National d’Art Moderne, Centre Georges Pompidou
Paris, France