Héléna Veilleux, la première Québécoise à Hollywood ?

Presque inconnue au Québec, comme en fait foi l’article de Radiomonde du 6 octobre 1956 [Inconnue des siens, une Canadienne, star d’Hollywood, meurt à 38 ans (sic). Article signé Jac Duval], Nanette Bordeaux, née Héléna Veilleux (1911-1956), a de bonnes chances d’être la première actrice Québécoise  à faire carrière à Hollywood.

Bill Capello, sur son site (en anglais) nous livre une courte biographie. Originaire de Beauce, la famille aurait déménagé à New York dans les années 1930. C’est dans cette ville qu’elle s’intéresse au métier d’acteur et qu’elle commence à jouer dans quelques productions théâtrales sous le pseudonyme de Francine Bordeaux.

En 1938, Héléna se rend à Hollywood pour passer un de ces fameux «screen tests» pour les studios Hal Roach. Face à 50 concurrentes, elle les devance toutes et décroche un contrat. Blonde aux yeux bleus, elle attire aussi l’attention de Sara Parsons et Robert Mack avec qui elle signe un contrat avec leur Laboratoire de talents, sensé préparer les acteurs au cinéma. Pendant plusieurs mois, elle est prisonnière de ce système qui contrôle sa vie. Elle parvient à faire annuler ce contrat en cour. Toujours selon Capello, on ne retrouve aucune mention d’elle dans les films du studio Hal Roach. Mais elle apparaît dans des films tels I Married an Angel (1942) Women in Boundage (1943) So dark in the Night (1946) Homecoming (1948). Ce serait avant la sortie de ce dernier film qu’elle change son nom d’actrice pour Nanette Bordeaux.

Vers le milieu des années 1940, elle a les moyens de s’acheter une petite maison au 8443 Ridpath Drive à Los Angeles. Lorsqu’elle retourne au Québec pour des séjours plus ou moins prolongés, elle loue sa maison à des actrices, dont Lila Leeds. Cette dernière ainsi que Robert Mitchum et deux autres personnes se font arrêter dans sa maison le 31 août 1948 pour possession de cannabis. Bordeaux pousuivra Leeds parce que des fans auraient volé le mobilier. Mitchum réplique en la poursuivant sous prétexte que c’est Nanette qui aurait vendu ses meubles en affirmant que Robert Mitchum se serait assis dessus. La cause se règle en 1951 pour un montant indéterminé.

Jules White, de la Columbia Pictures, la remarque et la fait signer pour jouer dans des courts métrages burlesques des Three Stooges. Avec son accent français, elle incarnera le rôle de Fifi. A Merry Mix-Up (1957) serait sa dernière apparition à l’écran. En septembre 1956 (au retour d’un voyage à Paris et Londres en paquebot, selon Radiomonde) elle contacte une pneumonie et est hospitalisée au Beverly Hill Doctor’s Hospital. Elle y décède à l’âge de 45 ans le 20 septembre 1956 à 7 heures. Elle sera enterrée sous le nom de Nanette Bordeaux à New York au Calvary Cimetery, situé au 2902 Laurel Highway, Flushing, Queens. Sa sœur aînée, Anne-Marie Veilleux, sera enterrée au même endroit en 1983.

Dans l’article de Radiomonde cité plus haut, Christo Christy, animateur radio de Québec, raconte qu’en 1942, lors d’un séjour au Québec, Héléna Veilleux joua dans une pièce de théâtre spécialement écrite pour elle par deux étudiants de l’Université Laval, Princesse à marier. Les auteurs de la pièce sont Lucien Côté, futur chef des reportages à Radio-Canada et René Lévesque, notre futur premier ministre !

Données généalogiques 

Albert Veilleux, fils d’Octave et de Virginie Poulin, et Marie Clara Doyon, fille de Jean et de Lucie Mathieu, se marient à St-François d’Assises de Beauceville le 19 mai 1903 (BMS 2000). Albert est menuisier (recensement 1911). 

Nous avons retracé 9 enfants :

Anne-Marie, née en février 1905 (recensement 1911).

Bernodette, née en février 1906 (recensement 1911).

Agathe, née en mai 1908 (recensement 1911).

Olivine Héléna Marie, née et baptisée le 3 avril 1911 à Saint-Georges de Beauce (BMS 2000).

Henri Hervé Joseph, né et baptisé le 24 avril 1913  à Saint-Georges de Beauce. Décédé le 7 février 1914, sépulture le 8 à Saint-Georges de Beauce (BMS 2000).

Géraldine Marie, née et baptisée le 31 juillet 1914 à Saint-Georges de Beauce.(BMS 2000).

Florian Léopold Joseph, né et baptisé le 18 décembre 1916  à Saint-Georges de Beauce. (BMS 2000).

Henri Jean Joseph, né et baptisé le 13 février 1919 à Saint-Georges de Beauce (BMS 2000).

Marielle Marguerite Françoise, née et baptisée le 4 octobre 1920  à Saint-Georges de Beauce (BMS 2000).

Le site Patrimoine Beauceville nous donne ces quelques indications supplémentaires : La sœur d’Héléna, Anne-Marie Veilleux (1905-1983),  est mannequin et accordéoniste sur des croisières. Elles ont un cousin Armand alias Hermann Veilleux (1902-1995), fondateur de l’Hôtel et du Cinéma Hermandi, incendié en 1966 à Saint-Georges-de-Beauce.

 

Post scriptum : Norma Shearer

Avant Nanette Bordeaux, il y eu certes une autre Québécoise à Hollywood, Norma Shearer (1902-1983). Née à Westmount, elle est la fille d’un riche homme d’affaires anglophone. Elle débuta sa carrière pour la Metro Goldwyn Mayer en 1923. Elle en remporte un Oscar en 1930 pour The Divorcée et elle reçoit le prix de la meilleure actrice au festival du film de Venise pour Marie Antoinette, film qui lui vaut aussi une nomination aux Oscars en 1938. Toutefois, mes recherches portent plus précisément sur les carrières internationales des Canadiens-français, comme on disait à l’époque.

[Photo : Emil Sitka, Nanette Bordeaux, Margie Liszt sur le site Listal.com ]

nanette-bordeaux