Festival des films sur l’art

mFondé en 1981, le Festival des films sur l’art (FIFA) est un incontournable pour tous les amateurs d’art. Du 20 au 30 mars, le festival se tiendra à Montréal mais aussi, pour la première fois, en région dans le cadre du programme l’art de partager de la Collection Loto-Québec.

Cette 32ème édition présente 270 films issus de 34 pays, des événements spéciaux, expositions, installations, tables rondes, classes de maîtres, séances junior dédiées aux enfants… Sans oublier le quatrième Marché International du film sur l’Art (MIFA). Ce dernier événement offre 4 jours dédiés aux professionnels : des sessions de présentations, des sessions de pitch, etc.

Nous vous présentons quelques suggestions qui peuvent intéresser tout particulièrement la clientèle LGBT.

L’Affaire Pasolini (Allemagne / 2012 / 52 min. / français). La mort de Pier Paolo Pasolini a-t-elle été préméditée au sein de cette classe politique dont il dénonçait les liens avec la mafia ? À travers des extraits de l’œuvre immense de Pasolini se dessine le portrait d’un artiste qui n’a rien perdu de sa modernité et de son caractère explosif, et bon nombre de ses visions et analyses se sont avérées terriblement justes. Le film retrace les circonstances de la mort de l’artiste, et l’enquête bâclée qui a suivi. Sur le même réalisateur, vous pouvez aussi voir Pasolini, la passion de Rome (France / 2013 / 54 min. / français).

Andy Warhol: Denied (Royaume-Uni / 2006 / 52 min. anglais). Les rouages complexes, contradictoires, et même carrément surprenants de l’authentification d’une œuvre d’art signée Andy Warhol, l’un des artistes les plus originaux et influents du XXe siècle. Le présentateur Alan Yentob a rencontré à New York les proches collaborateurs de Warhol pour tenter de comprendre les critères d’authentification du Andy Warhol Art Authentification Board (AWAAB), l’un des clubs les plus sélects du monde de l’art.

Jean Cocteau, je reste avec vous (France / 2013 / 52 min. / français). Cette biographie de Jean Cocteau (1889-1963), 50 ans après sa disparition, met en évidence son héritage artistique et son immense influence sur le cinéma et les arts visuels. Ami de Proust, Coco Chanel, Stravinsky et Picasso, touche-à-tout de génie, passant du théâtre au grand écran, du dessin à la sculpture, de la bande dessinée à la littérature avec la même aisance, Cocteau a toujours été au service d’une seule expression : la poésie. Son univers visuel et poétique a été une source d’inspiration notamment pour les cinéastes de la nouvelle vague. Des témoins qui l’ont connu retracent ici sa vie unique et multiple.

Beat Generation – Jack Kerouac, Allen Ginsberg & William Burroughs (France / 2013 / 55 min. français et anglais). La longue et formidable amitié entre Jack Kerouac, Allen Ginsberg et William Burroughs, qui a donné naissance au mouvement littéraire de la Beat Generation. Ce lien commence à New York au début des années 1950 au moment où Kerouac envisage d’écrire un pavé sur leur histoire commune. Puis il se poursuit à San Francisco, Mexico, Tanger et Paris, où en quête d’absolu et en rupture avec l’Amérique puritaine, tous trois expérimentent la sexualité et les drogues. Il s’achève une douzaine d’années plus tard par la publication en rafale de Howl de Ginsberg (1956), Sur la route de Kerouac (1957) et Le festin nu de Burroughs (1959), des livres qui ont valeur de manifeste.

[Voir le site du FIFA pour la programmation complète.]