Fernand Leduc (1916-2014)

fernand_LeducCe 28 janvier à Montréal, décédait à l’âge de 97 ans, une figure de proue de la peinture contemporaine québécoise, Fernand Leduc. Né à Montréal en 1916, il aura été un des signataires du Refus global en 1948, aujourd’hui considéré comme un des jalons qui allaient nous conduire à la Révolution tranquille douze ans plus tard.

Il s’inscrira à l’École des beaux-arts de Montréal en 1938 et en sortira diplômé en 1943. Sa rencontre avec Paul-Émile Borduas en 1941 sera marquante. En 1947, avant la publication du Refus global dont il est signataire, il part pour Paris rejoindre  le pape du surréaliste, André Breton, qu’il avait rencontré deux ans plus tôt à New York. Il séjournera sporadiquement à Montréal, mais ne reviendra s’y installer qu’après la mort de sa femme, Thérèse Renaud (1927-2005), poétesse et elle aussi signataire du manifeste du Refus global.

Peintre abstrait, il sera membre des automatistes de Borduas avant d’évoluer graduellement vers les plasticiens. Il a défini ainsi son travail : « En tant qu’artiste, je me situe dans la lignée impressionniste des “peintres de lumière”. » Cette recherche de la lumière est une des caractéristiques majeure de son œuvre.

Le Musée national de beaux-arts de Québec lui consacre une exposition à compter du 20 février.

 [Texte du Refus global – Dossier de Radio-CanadaMusée national de beaux-arts de Québec –Biographies de Fernand Leduc : La PresseWikipediaL’Encyclopédie canadienne.]

[Portrait de Fernand Leduc (1995) – Image tirée d’une vidéo pour l’Encyclopédie audiovisuelle de l’art contemporain. Auteur : Pantalaskas- Licence sous Creative Commons]