Exposition de Steve Saint-Pierre au Studio Backstage

OLYMPUS DIGITAL CAMERAL’artiste expose ses derniè-res pièces. Il fait également une rétrospective de ses peintures, remontant jus-qu’en 1999. Le vernissage aura lieu le vendredi 15 novembre dès 17 h au Studio Backstage. À 21h30, le groupe musical Voyageurs Nus se produira en spectacle.

Steve Saint-Pierre nous invite à entrer dans un univers qui ne peut laisser indifférent. On sent une aisance, une grande liberté dans ses œuvres. Il y a la couleur des fauves, la ligne des cubistes et la mouvance des surréalistes. Ses grands formats, comme le Crabe ou son paysage tropical où un macareux triomphe paisiblement, nous plongent dans une contemplation étrange. Dans la majorité de ses peintures, l’œil papillote au-dessus de la toile, ne sachant où s’arrêter. Et, malgré une facture chargée, aucun stress ne vient déranger l’harmonie des lignes de la forme et des couleurs.

Laissons un peu la technique pour revenir au personnage. De Steve Saint-Pierre on pourrait dire qu’il est tombé dedans quand il était jeune. C’est tout d’abord la sculpture qui fût son médium. Il a complété un DEC en arts plastiques en 2000. Sa production ne cessant de grossir et de prendre de l’espace, il a décidé de se mettre à la peinture. Rapidement, les peintures s’accumulent. La couleur le charme, il la recherche — on le voit dans les tableaux — et il trouve dans ce médium une plus grande liberté de création.   

L’exposition qu’il nous présente maintenant au Studio Backstage, du 15 novembre 2013 au 15 janvier 2014, est en quelque sorte son exposition de toujours. C’est un corpus organique qu’il a traîné au travers le Québec depuis 10 ans dans une quinzaine d’expositions solo, en plus des collectives. Il retouche sans cesse ses œuvres, les peaufine, les monte en version 2.0, 3.0… En ce sens son travail est organique, il vit.

Dans cette nouvelle expo, qui a été présentée à St-Étienne-de-Bolton et à Danville, l’artiste nous livre sa nouvelle série des « cavernes », qui est particulièrement envoûtante. Contrairement à beaucoup de ses tableaux, ceux-ci ont un point focal. Il nous attire à l’extérieur des « cavernes ». Quelques fois, un rayon de soleil attire le regard. Cependant, une musique hypnotique se dégage de la linéarité circulaire, entonnoir, qui garde l’œil prisonnier à l’intérieur des « cavernes ». Tout cela dégage une étrange sensation de repos…

Je vous invite à visiter l’univers de Steve Saint-Pierre, artiste prolifique, musicien, écrivain à temps partiel, vous n’en sortirez pas indifférent. Son œuvre se place sur un terrain lumineux entre abstraction et figuration, il est à toutes les sauces et c’est une symphonie de couleurs ! Puis, vu le nombre hallucinant de tableaux à voir, vous ne vous ennuierez pas !

[Voir notre agenda événementiel.]