De bonnes nouvelles pour les cinéphiles

onf-ex-2Grâce à une collaboration entre l’Office national du Film et le cinéma Excentris, depuis ce matin, les cinéphiles peuvent visionner en ligne à un coût modique des films de répertoire de l’Excentris.

L’Excentris appuie depuis des années le cinéma québécois en présentant en salle une quarantaine de films qui, souvent, ne sont présentés nulle part ailleurs au Québec. Il diffuse également du cinéma d’auteur canadien et étranger. Nous ne sommes pas sans savoir que de nombreuses salles de cinéma boudent le cinéma d’ici pour ne présenter que les gros succès hollywoodiens. Pas étonnant que la part des recettes du cinéma québécois en salles soit tombée de 18 % en 2005 à moins de 6 % l’an dernier.

Dorénavant, ces films deviendront disponibles en ligne au coût de 9,99 $ pour les films présentés simultanément en salle et à 4,99 $ après un mois de diffusion. Toutefois, pour des raisons contractuelles, tous les films ne pourront pas être mis en ligne.

Certains titres sont déjà disponibles. Le documentaire de Rithy Panh, L’image manquante, en nomination pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère, Vic et Flo ont vu un ours de Denis Côté, Chasse au Godard d’Abbittibbi d’Éric Morin, New Denmark et Finissant(e)s de Rafaël Ouellet. Dans le répertoire international, notons Faust d’Alexandr Sokourov, Lion d’or, Venise 2011, Le cheval de Turin de Béla Tarr, Ours d’argent, Berlin 2011, Journal de France de Raymond Depardon et Claudine Nougaret, Volcano de Runar Runarsson, Louve d’Or, FNC 2011, Like Someone in Love de Abbas Kiarostami, Une famille respectable de Massoud Bakhshi, Barbara de Christian Petzold, Leviathan de Lucien Castaing-Taylor et Verena Paravel ainsi que La forêt aux esprits de Linda Vastrik. De nombreux titres viendront s’ajouter au cours des prochaines semaines.

« Pour les cinéphiles hors Montréal, c’est une fenêtre sur la programmation d’Excentris, une occasion de voir chez soi du cinéma de qualité, trié sur le volet. Pour les cinéastes québécois qui s’autoproduisent, comme Rafaël Ouellet ou encore David La Haye, c’est une occasion formidable de faire voir leurs œuvres par un plus large public. Tout le monde y gagne », souligne Caroline Masse, directrice artistique d’Excentris.

Soulignons que le site de l’ONF est déjà l’un des plus visités au Canada. Les sélections d’Excentris s’ajoutent aux milliers de films déjà disponibles, dont un grand nombre sont offerts gratuitement.

[Sites de l’ONF – de l’Excentris.]