漫画

漫画

Un manga (漫画) est une bande dessinée japonaise. Le mot « manga » est souvent utilisé de façon impropre pour désigner, par extension, une bande dessinée non japonaise respectant les codes des productions populaires japonaises ou pour nommer d’autres produits visuels rappelant certaines de ces bandes dessinées (dessins animés, style graphique, etc.) (Wikipédia)

Le mot japonais « manga » souvent traduit littéralement par « image dérisoire » ou « dessin non abouti », est composé de « ga » (画), qui désigne la représentation graphique (« dessin », « peinture » ou toute image dessinée – comme l’estampe), et « man » (漫), « involontaire », « divertissant », « sans but », mais aussi « exagérer », « déborder » (qui peut être interprété comme caricature), ainsi qu’« au fil de l’idée ». Ainsi on pourrait aussi bien traduire ce mot par « dessin au trait libre », « esquisse au gré de la fantaisie », « image malhabile » ou tout simplement caricature ou grotesque.

Mais d’où vient la bande dessinée japonaise ?

Elle provient de l’estampe japonaise.

The_Great_Wave_off_Kanagawa

L’ukiyo-e (浮世絵, terme japonais signifiant « image du monde flottant ») est un mouvement artistique japonais de l’époque d’Edo (1603-1868) comprenant non seulement une peinture populaire et narrative originale, mais aussi et surtout les estampes japonaises gravées sur bois.

kiseki ejima

C’est en 1945 après les bombes d’Hiroshima et de Nagasaki et  la capitulation du japon, que le manga proprement parlé est né.

L’influence de la BD américaine sous l’occupation par ceux-ci est évidente, le style est réapproprié par les Japonais et va vite devenir un moyen de propagande interne peu coûteux qui une fois implanté va devenir le moyen favori des Japonais de se divertir.

Et c’est le sujet du prochain article.