Sortie de placard

coming outDepuis 25 ans, le 11 octobre est la Journée internationale du coming-out. En 1988, des milliers de gais et lesbiennes avaient publié leur nom dans des journaux en commémoration de la Marche pour les droits des gais et lesbiennes qui avait eu lieu le 11 octobre 1987 à Washington. Cette marche avait attiré un demi-million de personnes. Rob Eichberg, fondateur d’un atelier de croissance personnelle, The Experience, et Jean O’Leary, alors directeur du National Gay Rights Advocates furent les promoteurs en 1988 de cette journée qui n’était alors qu’américaine.

Selon Wikipédia, le coming-out a été imaginé, comme un moyen d’émancipation, en 1869 par l’Allemand Karl Heinrich Ulrichs, défenseur des droits des homosexuels. Réalisant que l’invisibilité était un obstacle majeur pour changer l’opinion publique, il recommanda aux homosexuels de faire leur coming-out.

Dans le même ordre d’idée, une nouvelle fait en ce moment le tour du monde. Le groupe Kairos de Florence affirme que : «Le Pape nous a répondu, il nous a bénis. » Ce groupe, constitué de gais et lesbiennes catholiques, aurait écrit une lettre au Pape en juin lui demandant d’être reconnus comme des personnes et non comme une catégorie. L’affaire est à suivre. Voir la nouvelle (en anglais, en italien.)

[Article de Wikipédia. Site du Human Right Campaign. Vous pouvez lire différents témoignages sur le blog de Yagg.]