Quelques dates dans la vie de Paul Dupuis

Suite à mon précédent article, je vous livre mes recherches sur la vie mouvementée de Paul Dupuis. Pour plus d’informations sur les films, vous pouvez consulter le site IMDb. Vous trouverez également un article intéressant sur le blogue de Virginie Saia Pronovost (en anglais). Cet article sera mis à jour au fur et à mesure que j’aurai de nouvelles informations. Si vous avez des renseignements à donner ou des corrections à faire, n’hésitez pas à m’écrire.

1916

Naissance le 11 août à Montréal.

1930 (vers) – 1937

Après les Jardins de l’Enfance des Sœurs de la Providence, Paul Dupuis étudie au Collège de Montréal, à l’externat de Saint-Sulpice, au Collège L’Assomption, au Collège Saint-Laurent puis finalement au Séminaire. Il aura été mis à la porte de 4 de ces établissements, dont une fois pour avoir fait la caricature d’un de ses professeurs. Il ne complètera pas ses études (Radiomonde, 20 avril 1940).

1937-1942

Radio – Québec –Radio-Canada. Après 2 mois de chômage, il débute sa carrière comme annonceur le 2 novembre 1937. Pour les Opéras du Metropolitan, les Rendez-vous avec Agostini, le Moulin de la Chanson, les Citrouillards (Radiomonde, 20 avril 1940). En 1942, on dit qu’il est annonceur et réalisateur à Radio-Canada (Radiomonde, du 5 décembre 1942).

1937-1952

Théâtre – Québec – Les Compagnons de Saint-Laurent. Fondé en août 1937 par le Père Émile Legault, Paul Dupuis restera attaché à la troupe jusqu’à sa dissolution en 1952.

1939

Paul Dupuis épouse le 23 novembre 1939 Jacqueline Thérèse Godin, fille de Joseph Eugène et d’Hortence Mongenais, à Saint-Léon de Westmount.  Ils auront deux enfants mais se sépareront vers le milieu des années 1950.

1942

Théâtre – QuébecJeanne d’Arc, mettant en vedette l’actrice française d’origine russe, Ludmilla Pitoëff. Au Monument national, Montréal, en janvier, puis au Palais Montcalm, Québec, en février  (Radiomonde, 31 janvier 1942).

Radio – Québec – CKAC – Le Soupçon de Frances Isles – Radiothéâtre (Radiomonde, 12 septembre 1942)

Radio – Québec – Radio-Canada. La France vivra ! – Radioroman d’Henry Deyglun (Radiomonde, 12 décembre 1942).

1943 -1945

Correspondant de guerre en Europe (janvier 1943).

1943

Cinéma – AngleterreYellow Canary – Paul, officier du renseignement (apparition).

1945

Cinéma – AngleterreJohnny Frenchman - Yan Kervarec.

1946

Cinéma – AngleterreThe Laughing Lady - Poerre.

1947

Cinéma – Québec – La Forteresse – Michel Lacoste.

Cinéma – AngleterreThe White Unicorn – Paul.

1948

Cinéma – AngleterreAgainst the Wind – Pickart.

Cinéma – AngleterreSleeping Car to Trieste – Inspecteur Jolif.

1949

Cinéma – AngleterrePasseport pour Pimlico – Duc de Bourgogne.

Cinéma – AngleterreMadness of the Heart - Paul de Vandiere.

Cinéma – AngleterreThe Romantic Age - Henri Sinclair.

1950

Cinéma – AngleterreThe Reluctant Widow - Lord Nivelle.

Cinéma – FranceL’inconnue de Montréal - Paul Laforêt.

Théâtre – Angleterre Fountain of Youth en septembre (Radiomonde, 15 juillet 1950)

1951

Documentaire – FranceVedettes sans maquillage – Lui-même.

Paul Dupuis revient à Montréal. Une des raisons qui le motivent est d’assister le Père Legault en l’assistant en tant que comédien, metteur en scène et professeur pour les Compagnons de Saint-Laurent (Photo Journal, le 5 juillet 1951).

Paul Dupuis tiens une chronique du cœur dans le Photo Journal, Paul Dupuis vous parle à cœur ouvert. On annonce la nouvelle le 13 septembre. Il débute le 27 septembre. Sa dernière chronique hebdomadaire sort le 2 octobre 1952. Rien ne semble annoncer la fin de sa chronique.

Théâtre – Québec - Henri IV de Pirandello – mise en scène et rôle-titre (Le Portage, 9 novembre 1951 – Photo Journal, 25 octobre 1951).

1952

Théâtre – Québec – Rôle de Léonard dans Les noces de sang de Federico Garcia Lorca, présenté par les Compagnons de St-Laurent (Radio télévision ’52 – Montréal Vol. 4, no 1, 23 février 1952).

Cinéma – QuébecÉtienne Brûlé gibier de potence - Étienne Brûlé.

Télévision – Québec – Radio-Canada -  Un des premiers comédiens choisis par les réalisateurs pour inaugurer la télévision canadienne. KLX LabradorCe soir à Saint-Marouindu (? difficile à lire), réalisé par Quirion – Le Locataire du 3ème de Jean-Yves Bigras (Radiomonde et Télémonde, le 4 juin 1955).

Paul Dupuis expose ses caricatures au 400 à Montréal, café fréquenté par les artistes (Radiomonde, 2 août 1952).

Radio – Québec – CKVL – Docteur Claudine – Radioroman (Photo Journal, 13 novembre 1952)

1953

Théâtre – Québec - Jeanne d’Arc au bûcher, de Claudel – Festivals de Montréal – le 30 juillet (voir critique du Photo Journal)..

Cinéma – QuébecTit Coq – Padre.

Paul Dupuis se voit décerner la Médaille d’or de Radiomonde pour l’annonceur de l’année.

1954 – 1955

Paul Dupuis repart pour l’Europe où il séjourne un an et demi. Il revient à Montréal en mai 1955 (Radiomonde et Télémonde, le 4 juin 1955).

Cinéma – FrancePassion de femmes - Alain Tournier.

Cinéma – FranceLes pépées font la loi - Georges, le mari d’Elvire.

Cinéma – FranceNapoléon – Neipperg (apparition).

Théâtre – FranceLa Passion sur le parvis de Notre-Dame de Paris. Il tient le rôle de Ponce Pilate. (Radiomonde et Télémonde, 9 juillet 1955).

Théâtre – FranceL’Otage de Paul Claudel. (Radiomonde et Télémonde, 9 juillet 1955).

Théâtre – FranceKnock de Jules Romain. Il sera en tournée en France et en Suisse. (Radiomonde et Télémonde, 4 juin, 9 juillet 1955).

1955

Télévision – Québec – Radio-Canada – Au p’tit bonheur (variétés) – Lundi à 19 h – Paul Dupuis – Maître de cérémonie (Radiomonde et Télémonde, 9 juillet 1955 – Critique de Photo Journal). L’émission se termine en octobre sans grands regrets semble-t-il.

Télévision – Québec – Radio-Canada – Nouveautés dramatiques réalisées par Guy Beaulne (téléthéâtre).

Télévision – Québec – Radio-Canada – Flagrant délit de Deyglun réalisé par Guy Maufette (téléthéâtre).

1956 – 1962

Télévision – Québec – Radio-Canada – Les belles histoires des Pays d’en Haut (série) – Arthur Buies. L’émission débute à l’automne 1956.

1956

Télévision – Québec – Radio-Canada – Nérée Tousignant - télésérie d’été de Félix Leclerc, réalisée par Denys Gagnon. Début le 12 avril, le vendredi de 20 h 30 à 21 h (Photo Journalémission.ca. Critique. Autre critique. Mais on ne parle pas de Paul Dupuis dans les articles de Photo Journal).

Théâtre – Québec – Paul Dupuis abandonne son rôle dans la pièce Témoin à charge 5 jours avant la première (mai).

Télévision – Québec – Radio-Canada – De fil en aiguille - comédie (émission.ca).

Télévision – Québec – Radio-Canada – La Nuit du carrefour - drame policier (émission.ca).

Radio – Québec – CKVL – « Paul Dupuis créera la vedette de L’Amour toujours l’Amour, un nouveau  roman radiophonique à CKVL » (Radiomonde et Télémonde, 22 septembre 1956).

1958

Télévision – CanadaA Midsummer Theatre (mini-série) - Intendant Jean Talon.

1959

Télévision – CanadaShoestring Theater (série).

Paul Dupuis se voit décerner la Médaille d’or de Radiomonde pour l’annonceur de l’année.

1960

Télévision – Québec – Radio-Canada – Billet de faveur – Émission de cinéma – Commentateur (La Voix de Shawinigan, 20 juillet 1960).

1962

Télévision – Québec – Radio-Canada – Docteur Goudron et professeur Plume, inspiré de Poe (émission.ca).

1966

Radio - Québec – Radio-Canada – Une demi-heure avec… – Narrateur, Paul Dupuis – Réalisatrice, Madeleine Gérôme (Photo Journal).

1966-1967

Télévision – Québec – Radio-Canada – Suivez cet homme – Émission jeunesse (émission.ca).

1967-1969

Télévision – Québec – Télémétropole – Voix de femmes (1967-1969) – co-animateur avec Françoise Gaudet-Smet.

1967-1968

Télévision – Québec – Radio-Canada – D’Iberville – Frontenac.

1969

Décès de son père Pierre-Louis Dupuis le 11 juillet à l’âge de 81 ans. Quelques jours plus tard, le 22 juillet, sa mère Carmel Girouard décède à son tour à l’âge de 78 ans. Sépultures au cimetière Notre-Dame-des-Neiges, concession R00012.

Cinéma – Portugal « Dans un film de science-fiction, Ovila Légaré et Paul Dupuis remplacent Pierre Brasseur et Michel Simon » (Téléradiomonde, 23 août 1969). Est-ce un film qui n’a jamais vu le jour? Jean Coutu et Pauline Julien font aussi parti de la distribution. L’article parle d’un film français tourné au Portugal réalisé par un ancien assistant de Camus. Brasseur demandait trop cher et Simon était pris dans un procès pour bris de contrat. Le tournage devait débuter dans les jours suivants. L’intrigue se déroule dans une université du Portugal.

1970-1975

Pour le moment, je possède fort peu de renseignements sur cette époque de sa vie. Il aurait quitté l’Union des artistes, puis serait parti pour un long voyage en Océanie.

1975

En juin, il réintègre l’Union des artistes après un départ fracassant quelques années plus tôt.

Télévision – Québec – Radio-Canada – Téléthéâtre – L’Océan de Marie-Claire Blais.

Télévision – Québec – Radio-Canada – Propos et confidences (7 épisodes) – Lui-même.

Télévision – Québec – Radio-Canada – Il écrit un texte dramatique qui devait être réalisé par Jean Faucher en 1977. Paul Dupuis avait donné deux titres provisoires : L’Enfant doux ou Chronique de la fin d’un été (Journal de Montréal, 25 janvier 1976).

1976

Décès le 20 janvier à Saint-Sauveur à l’âge de 59 ans. Son corps sera retrouvé dans sa chambre d’hôtel 3 jours plus tard.