La semaine lgbt du 29 juillet 2013

equateurCliniques anti-LGBT en Équateur

L’Équateur a lancé une grande campagne pour éradiquer les cliniques anti-LGBT disséminées dans tout le pays, mais les résultats sont mitigés. Il y a 2 semaines Zulema Constante a réussi à s’enfuir d’une clinique où sa famille l’avait fait interner de force. Cette lesbienne de 22 ans a été enlevée après être partie habiter chez sa compagne. Avant de parvenir à s’échapper et à porter plainte, elle a subi, pendant deux mois, mauvais traitements et pressions psychologique. Conditions d’hygiène déplorables, sermons religieux lui expliquant que son orientation était une maladie ont été son quotidien.

La clinique a été fermée, mais le cas est loin d’être isolé. Il existe dans le pays environ 200 centres de ce type, dont 120 seulement ayant une existence légale. Ils se présentent sous l’apparence de centres de désintoxication, ce qui leur permet de s’abriter derrière la loi autorisant l’internement de force de toxicomanes, avec l’aval d’un juge. Il s’agit en réalité de torturer des personnes LGBT, et plus particulièrement les lesbiennes, pour tenter de les faire devenir hétérosexuels.

Source :yagg.com

pape-francois

Ouverture de l’Église envers les homosexuels

Le pape François a montré une certaine ouverture envers les gays lors d’une conférence de presse tenue dans la nuit de dimanche à lundi dans l’avion entre Rio et Rome.

«Le problème n’est pas d’avoir cette tendance, c’est de faire du lobbying. C’est le problème le plus grave selon moi. Si une personne est gaie et cherche le Seigneur avec bonne volonté, qui suis-je pour la juger ?» a-t-il demandé.

Source : La Presse. Voir aussi l’article de Caroline d’Astout.

 

tutuDesmond Tutu versus un Dieu homophobe

Le Haut-Commissariat de l’Onu aux droits de l’Homme a dévoilé vendredi dernier, «Free & Equal» («Libres & Égaux»), sa première campagne mondiale pour le respect de l’égalité des personnes LGBT, au Cap, en présence de deux personnalités sud-africaines, l’archevêque Desmond Tutu et le juge ouvertement homo et séropositif Edwin Cameron.

Desmond Tutu, comparant à la lutte contre l’apartheid a déclaré  qu’ «on ne choisit ni sa race, ni son genre, si sa sexualité. Bon sang, les personnes homosexuelles ne sont pas une espèce à part, ce sont des êtres humains. Nous serons moins humains si nous nions leur humanité.»

«Je refuserais d’aller dans un paradis homophobe. Non, je dirais, désolé merci, je préfèrerais cent fois aller ailleurs. Je ne pourrais pas louer un Dieu homophobe» a ajouté l’archevêque.

Source : Yagg.com.